Rappel des règles pour les mutuelles étudiantes

Rappel des règles pour les mutuelles étudiantes

La situation de l’étudiant est particulière dans le choix d’une mutuelle puisque chaque tranche d’âge, chaque situation donne lieu à une interprétation différente vis-à-vis de la sécurité sociale, et d’une mutuelle et de sa protection sociale.

La protection sociale des étudiants

L’assurance maladie, pour l’étudiant, étend sa couverture jusqu’aux études supérieures. C’est pourquoi, il faut aussi choisir une mutuelle étudiante dès l’inscription dans un établissement d’enseignement supérieur comme les universités, IUT, BTE et les classes préparatoires.

Ce passage est obligatoire pour avoir un complément de couverture de soins. Ainsi, en cas de maladie, il y aura un remboursement des soins durant l’année universitaire en cours. Pour les jeunes filles, il y aura aussi une couverture maternité.

L’âge est très important dans le choix de la mutuelle. Pour ceux qui ont entre 16 et 19 ans, si l’affiliation à la sécurité sociale étudiante est obligatoire, elle est aussi gratuite. Cet âge leur donne le droit de bénéficier de la couverture parentale, et c’est la mutuelle étudiante qui prend en charge la sécurité sociale.

Les étudiants qui ont 20 ans et plus durant l’année universitaire ne disposent de considérations comme les ayants-droit de leurs parents. Leur sécurité sociale reste obligatoire et devient payante. Cependant, les étudiants boursiers n’auront pas à payer leurs cotisations de mutuelles.

La demande d’aide à la complémentaire santé

Moins de 25 ans

Les étudiants de moins de 25 ans peuvent être considérés comme étant à la charge de leurs parents s’ils continuent à vivre dans leur maison ou que leur scolarisation est pris en charge par leurs parents (qui permet aussi une déduction fiscale).

Le cas de ces étudiants est examiné comme une demande familiale et c’est la situation des parents qui permettra l’acceptation du dossier ou pas. Pour les demandes ayant reçu une approbation, il y aura une réduction de cotisation de l’ordre de 200 € par an, quelque soit la mutuelle choisie.

Une demande d’aide pour obtenir une complémentaire santé individuelle peut aussi être faite par ceux qui n’habitent plus chez leurs parents, ou pour ceux qui ont fait une déclaration fiscale indépendamment de celle de leurs parents ou ceux qui n’ont pas de pension alimentaire et qui permettent une déduction fiscale.

Ils devront cependant avoir un revenu qui permet cette demande d’aide. Il est à souligner que ce niveau est fonction du nombre de personnes composant le ménage et du lieu de résidence.

Plus de 25 ans

Les étudiants de plus de 25 ans qui demandent une aide complémentaire santé doivent avant tout être en situation régulière et habiter de façon stable depuis 3 mois en France. Il faut aussi que leurs ressources ne dépassent pas un certain niveau. Comme susmentionné, l’estimation de niveau de revenu sera fonction du lieu de résidence.

VN:F [1.9.15_1155]
Classement : 3.0/3 (1 votant)
Rappel des règles pour les mutuelles étudiantes, 3.0 out of 3 based on 1 rating